in

De l’OPCA à l’OPCO

Un des objectifs affichés de la réforme est de simplifier la médiation et le financement de la formation en diminuant le nombre d’acteurs. 

Les 20 OPCA  (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) deviennent  les OPCO (Opérateurs de Compétences) et se voient réduire pratiquement de moitié. Leur nombre devrait diminuer d’ici juillet 2019 à 11 opérateurs.

Cette diminution d’effectifs a également pour but de clarifier les objectifs des OPCO : travailler en priorité avec les entreprises de moins de 50 salariés et assurer le financement et la gestion de l’alternance et de l’apprentissage

Les OPCO auront d’autre part pour rôle de favoriser la transition professionnelle des salariés, notamment par la mise en œuvre du compte personnel de formation dans le cadre de projets de transition professionnelle.

Réorganisés selon une logique de « filières professionnelles », les 11 opérateurs de compétences préconisés à ce jour sont : 

  • 1. OPCO de l’Agriculture et transformation alimentaire (agriculture maritime et alimentaire)
  • 2. OPCO de l’Industrie 
  • 3. OPCO de la construction (bâtiment, travaux publics)
  • 4. OPCO de la Mobilité (services à l’automobile)
  • 5. OPCO du Commerce (détail et grande distribution)
  • 6. OPCO des Services financiers et conseil (banque assurances)
  • 7. OPCO de la culture et médias 
  • 8. OPCO de la cohésion sociale (social, insertion, sport)
  • 9. OPCO de la santé 
  • 10. OPCO des services de proximité et artisanat (artisanat, hôtellerie)
  • 11. OPCO du travail temporaire, propreté et sécurité 

Ce travail de concentration s’effectuera avec l’attention des offreurs de formation. Ils sont actuellement entre 70 000 et 75 000 en France dont beaucoup en monostructures pour réorganiser le marché et redonner une nouvelle dimension à l’offre de formation. 

Qu’en pensez vous ?

0 points
Upvote Downvote

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Commentaires

0 commentaires

Wintegreat, une formation pro pour les réfugiés

L’apprentissage a le vent en poupe